Nom d'une Plume !

Le forum où vos mots n'attendent qu'à être lus...
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Essentielle Angoisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iréelle
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 592
Age : 25
Localisation : Orléans (45)
Humeur : Lost. Compétement perdue. Je n'sais même plus ce que j'espere...
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Essentielle Angoisse   Sam 12 Juil - 12:13

.::. Validée par : Le Chapelier Toqué et renaud : danke shön !
.::.Titre : Eternal Shadow
.::.Personnages principaux : Lui, Elle, Eux, Vous, Tu...
.::. Warnings : Absolument aucun
.::. Concept : Parceque, justement, j'étais devant ma feuille word. Vide.


Essentielle Angoisse



Celui qui écrit a connu ce sentiment, il le connaît et le connaîtras sa vie durant.
Celui qui n’a pas connu cette Angoisse, ne connaît pas vraiment le fait d’écrire.

Prendre sa plume en main, prendre ce courage et plonger dans l’univers des mots est le début d’un long voyage. Seulement le voyage est à la hauteur de la satisfaction qu’il procurera. Il est long. Long et périlleux.
On s’engage sur le chemin, ce chemin tantôt éclairé par le puissant soleil de l’inspiration, tantôt obscurcis par l’ombre de cette Angoisse. C’est comme une forêt sombre et dense où les arbres vous fouettent le visage de leurs longues branches rugueuses. Alors, on tâtonne, on avance les yeux fermés, les iris seulement illuminés par cet espoir et cette motivation qu’a toujours celui qui écrit.
Malgré les nuages noirs qui s’accumulent dans l’esprit désemparé et perdu, on essaie de continuer, de continuer sans s’avouer vaincu. Peut être est ce de la pure prétention… Peut être est ce un ridicule entêtement… Mais celui qui écrit est entêté, il se doit de l’être. Toujours.
Car sans entêtement, la plume qui s’est laissée attrapée, va s’enfuir, va s’envoler, et l’angoisse va régner. Sans plus aucune issue.
C’est un état étrange, une appréhension qui vous serre le cœur, une sensation dérangeante et stimulante à la fois qui vous engourdis le corps. C’est une paralysie qui vous emprisonne alors que vous avez envie de courir et de laisser s’évader vos idées, de libérer vos mots.
Mais le chemin tortueux emprunté au début du voyage laissera place à un sentier agréable. La forêt laissera place à la plaine. Immense. Ne demandant qu’à être explorée.
L’encre qui ne cesse de tourbillonner dans les veines de celui qui écrit, qui ne veut pas couler, qui ne veut pas laisser s’échapper quelques mots, deviendra, alors, cascade de rêves et de chagrins.
Parce que, la plume va se laisser apprivoiser, et libérera son flot d’idées parfumées de liberté :
Des utopies littéraires où s’affrontent réalité et volonté, des peines trempées de métaphores, des paraphrases dégoulinantes de joies…
Qu’importe la main qui la tient, la plume déversera l’âme de celui qui écrit. Le papier étanchera alors ses sentiments, faisant de ses fibres de papiers, les gardiennes de ses secrets.
L’encre dansera alors, entremêlant pas chassés et arabesques noires.
Le crissement du stylo, de la plume ou du crayon formera une mélodie entêtante, envoûtante.
Et cette mélodie éclaira le reste du chemin, comme un flambeau éternel qui se fera guide jusqu’à la fin du voyage.
L’arrivée est transcendante. On est enfin parvenu à destination. On foule le sentiment de satisfaction, on effleure du doigt l’idéal.
C’est une sensation étrange. On a l’impression d’atterrir enfin sur la terre promise.
Mais, on regrette un peu le vol. Même si ce vol fut éprouvant, la sensation grisante d’avancer, de renverser tous ces obstacles nous paraît maintenant essentielle.
Et on repart, pour un nouveau voyage. Bien sûr, il sera parsemé de nouvelles embûches mais il sera aussi lieu de nouveaux horizons. De nouveaux nuages apparaîtront mais de nouvelles étoiles se mettront à briller.

Parce que, finalement, celui qui écrit aime à la défier, cette Angoisse.
Parce qu’elle lui est nécessaire, elle fait partie intégrante du voyage et qu’il se doit d’essayer de l’apprivoiser. Parce qu’elle l’accompagnera toujours. Jusqu’à la fin.
Elle. La peur du commencement. L’appréhension des débuts.
L’Angoisse de la page blanche.

_________________
°
Because...
I try to be Someone.

°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essentielle Angoisse   Dim 13 Juil - 7:48

Je confirme ce que je disais sur ton autre nouvelle, je suis vraiment sous le charme de ta plume. Tu réussis à nous transporter avec de trés belles images, avec un vocabulaire riche et ton style à toi.
Le sujet de départ peu paraître banal mais pour moi tu nous emmenes dans une sorte de pays des rêves, toujours en restant autour du sujet, tu nous offres un trés joli voyage, pour finalement attérir et revenir au point de départ, qui vient d'être travaillé, appronfondie, sans même qu'on s'en apercoive vraiment.

Et puis effectivement tous ceux qui écrive connaissent ce sentiment, cette angoisse, pas toujours évident à combattre. C'est pour ca qu'ici sur le forum on est tous des guerriers pirat

Une phrase que j'ai beaucoup aimé : Car sans entêtement, la plume qui s’est laissée attrapée, va s’enfuir, va s’envoler, et l’angoisse va régner. Smile
Revenir en haut Aller en bas
lightmoon
Plume débutante
Plume débutante


Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 22
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: Essentielle Angoisse   Dim 9 Aoû - 22:54

je trouve ta nouvelle très bien écrite, vraiment ! ton style est accrocheur et les métaphores que tu écris sont très significatives ! et le champ lexical est très bien choisi !
c'est vrai que le chemin que l'on fait est semé d'embûches et tu as très bien fait remarqué cela, sans trop de lourdeurs. En lisant ton texte, je me suis dit que oui, c'est tout à fait ce qu'on peut ressentir parfois, l'angoisse quand ça fait une demi heure qu'on est face à sa feuille et que... rien ne vient. Mais après, et qu'on ait écrit une rédac de 3 pages ou un gros roman, la satisfaction est là.
encore bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mystic
Plume débutante
Plume débutante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 20
Localisation : Dans mon univers...
Humeur : Sang chaud
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Essentielle Angoisse   Dim 30 Mai - 3:49

Bonjour Iréelle!
C'est un très bon sujet qui regroupe notre crainte à tous, de s'arrêter au milieu d'une histoire que nous adorions pourtant, sans pouvoir continuer... Très joli texte, tu exprime bien ton angoisse et la détermination à ne pas vouloir se laisser vaincre, à vouloir la surmonter. Ça laisse à réfléchir...
Bye!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essentielle Angoisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essentielle Angoisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'angoisse du mur vide.
» Une angoisse... Demande de témoignages sur les fibroscopies...
» L'angoisse à treize ans
» La crise d'angoisse du pépiniériste
» 28- Les spectres de l'angoisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nom d'une Plume ! :: La Plume Inventive :: Nouvelles-
Sauter vers: