Nom d'une Plume !

Le forum où vos mots n'attendent qu'à être lus...
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Jeu 24 Juil - 21:18

Envoyé à : Iréelle et Nevermore ! Merci mon tit duo de Mo(s) Razz
Thème : Tokio Hotel.
Titre : Naïveté Fatale
Personnages : Les twins Kaulitz en principaux et d'autres personnages secondaires à découvrir au fur et à mesure.
Résumé : L'un des jumeaux Kaulitz est condamné à mort pour viol et meurtre avec préméditation. Mais comment en est il arrivé là ?
Warnings : Insultes, violence, sexe. Âmes sensibles s'abstenir !
Concept : Narration aléatoire pour plus de suspens : changement de focalisation, quelques passages pauvres en description... on peut zapper d'une situation à une autre sans transition. Saurez vous suivre le fil ?

Aller je suis charitable je vous laisserez quelques repères. Le point de départ ? La scène 0 !





Scène 0

" Accusé ! Levez-vous ! "

Le jeune homme obeit. Corpulence chétive, il flotte dans cette tenue à l'orange typique des détenus, ses frèles poignets enfermés dans des menottes asserrées. Il n'ose pas relever la tête, ses cheveux retenus grossièrement par un élastique. Il avale sa salive par à-coups nerveux de larynx, attendant le verdict.

" Le jury vous a déclaré, à l'unanimité, coupable du viol et du meutre de Lilly Bauer avec préméditation. "

L'adolescent soupire ses espoirs déchus.

" Vous êtes donc condamné à 15 ans de prison ferme à l'issue duquel vous serez exécuté à la chaise électrique.
- NON ! "

Un autre jeune homme se lève dans l'assistance. Ses traits communs avec l'accusé laissent penser qu'ils sont parents. Le jeune condamné se tourne alors vers la foule assise et distingue celui qui ose se monter contre la justice. Le juge fronce les sourcils, martelle son pupitre pour réclamer le silence et se racle la gorge le temps que l'ambiance générale s'atténue.

" La sentence sera mise en oeuvre dès la fin de ce procès.
- CE N'EST PAS JUSTE ! IL EST INNOCENT !
- SILENCE ! martelle à nouveau le magistrat. "

Le silence prend alors la place qui lui est demandée.

" La séance est levée ! "

Le dernir coup de marteau. Le coup fatal. Le jeune condamné se recroqueville sur lui même. La salle se lève en un brouhaha de voix et de sièges.

" VOUS N'AVEZ PAS LE DROIT ! "

L'autre jeune homme brave la marée humaine qui se dirige vers la sortie principale.

" VOUS ALLEZ TUER UN INNOCENT ! "

Deux policiers, répondant au signe du magistrat, s'amènent vers l'accusé tout tremblant de son immobilité, se positionnant de chaque coté tels des gardes du corps. Ils le forcent à avancer lui serrant les épaules par des mains agressives.

" NON ! NE ME L'ENLEVEZ PAS ! C'EST MON FRERE ! "

Le jeune homme est maintenant au pas de la barrière qui sépare les spectateurs des acteurs du tribunal. Les mains agrippées sur le bois, il lance un dernier regard vers le condamné qui se retourne à cet instant. Leurs yeux, noyés de désespoir, se croisent peut-être pour la dernière fois.



+*+*+*+


Dernière édition par °Yul'Dwin° le Dim 27 Juil - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
Nevermore
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 26
Localisation : IDF (92)
Humeur : Lunatique. Très lunatique.
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Jeu 24 Juil - 21:37

Bon bon bon ...
Déjà lu. Horrible attente ! Que c'est dur ...
La suiteeeee !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Black-P0ison-Bl0od.skyblog.com
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Sam 26 Juil - 15:28

Scène -15

Il admire son apparence à travers son reflet. Habillé d'une chemise en soie satinée à effet froissé d'un blanc immaculé, d'un jeans marine qui ose à peine mettre ses formes en valeur, il ajuste sa ceinture de cuir marron en positionnant son énorme boucle à sa convenance. La tête penchée sur le coté, il grimace d'insatisfaction. Les yeux rivés sur son torse, il déboutonne légèrement sa chemise, rehausse la tête fièrement, prend la pose. Une moue contrariée se dessine.

" Nan c'est pas encore ça ! "

Il dégrafe les autres boutons hâtivement, jette sa chemise sur le lit et se précipite vers son dressing en quête de la chemise parfaite. Oui ! Il lui faut absolument une chemise ! Paraît il qu'il les porte bien. La noire à liserés gris ? Non ! Trop sombre ! Et Bill n'est décidément pas d'humeur triste aujourd'hui, censé être jour de l'horreur. La bleu azur ? Non plus ! Trop classique ! Il veut paraître classe certes, mais décontracté. Peut être la grise en effet jeans ? Il hésite quelques secondes puis zappe sa dernière option. Et pourquoi pas celle-ci ? Chemise en toile, longues manches, dominante rouge et faux ajouts rapiécés en jeans ou en velours noir deci-delà. Bill semble convaincu de ce choix et la décroche de son cintre. Il l'enfile en toute légèreté, la ferme délicatement du bout de ses ongles d'onyx, se fige en mannequin de haute couture. Un sourire enthousiaste étire ses pommettes qui rougissent discrètement.

" Parfait ! "

Il fait alors rapidement le tour de la chambre, attrapant au vol ses affaires. Il sort précipitamment, descend les escaliers quatre à quatre et se jette sur la poignée de la porte.

" Hey Bill ! "

Le jeune homme se retourne vers celui qui l'interpelle, freiné dans son élan. Son frère Tom, alerté par ses pas lourdement pressés, était sorti de sa chambre. Il dévale à son tour les escaliers avec la même frénésie que son jumeau.

" Tu vas où comme… "

Arrivé au rez-de-chaussée, il se fige, examinant consciencieusement la tenue de son frère. Bill est sur son trente et un. Tom redresse la tête, un sourire en coin, joue de ses sourcils pour accentuer l'air malicieux qui se dissimule dans son regard. Bill sait qu'il a compris et baisse le regard, trahi par un sourire timide et des joues rosées de timidité.

" Oooouuuuuhhhh ! Toi tu vas enfin rencontrer ta…
- Oui ! C'est bon ! Commence pas ! soupire le jeune brun sur un ton agacé. "

Bill ouvre alors la porte et lance un dernier regard à son frère, mélange savant d'interrogation et de lassitude.

" Fais attention à toi ! "

Voilà un Tom qui raffole de jouer les papas poules. Bill en a horreur. Ce dernier lève les yeux au ciel en un soupir.

" C'est pas parce que j'ai dix minutes de moins que toi que je suis un irresponsable ! Je suis majeur ! Je sais ce que je fais !
- On sait jamais ! De nos jours, les gosses sont prêts à tout pour des bonbecs ! "

Bill lui adresse un sourire moqueur.

" T'inquiète ! Les gosses m'adorent ! La preuve : tu es fou de moi !
- Ca c'est vite dit ! ricane le jeune dreadu en jouant du bout de sa langue avec son piercing labial. "

Bill lui lance un clin d'œil et disparaît derrière la porte. Tom ne peut s'empêcher de sourire. C'est tout Bill ! Être surexcité au moindre rencard, à la fois joyeux et nerveux, prévoyant et insouciant. En voilà un qui va passer une bonne après-midi… au moins.



+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Lun 28 Juil - 22:21

Scène -14

L'obscurité est reine là où nous sommes à présent. Mais où ? Un hangar ? Pas assez spatieux pour un hangar. Un placard alors ? Non ! Trop claustrophobique il semblerait. Une cave ? Oui peut être, à en constater l'humidité qui règne ici. Une voix. Une voix masculine. Une voix jeune. Une voix au ton calme et ferme à la fois. Approchons nous un peu, vous voulez bien ? On peut distinguer deux silhouettes, l'une plus élancé et masculine que l'autre. L'homme, ou plutôt le jeune homme, tient fermement le poignet de la seconde ombre. Une ombre plus petite, féminine, frèle. Une adolescente. On l'entend sangloter dans des mumures angoissés. Le jeune homme l'attire vers lui, resserrant sa main autour de ses os. La jeune fille est sous son contrôle.

" Tu m'as bien compris ? "

L'adolescente, repliée sur elle-même ose hocher la tête en un couinement plaintif.

" Tu y vas et tu m'le ramènes. Ok ? "

Elle signe à nouveau de la tête. Une fine larme brille sur sa joue à la lueur du jour qui peine à traverser l'une des lucarnes. La jeune fille tremble. La jeune fille a peur. La jeune fille a mal.

" J'ai rien entendu !
- Oui ! lâche-t-elle en un sanglot qui enraye sa voix.
- J'aime mieux ça. "

Puis il la relâche, la laissant s'écraser sur le sol. Elle se replie dans la poussière terreuse en position foetale, se noie dans ses larmes, tandis que les pas de son agresseur semblent monter des marches.

" Je te laisse dix minutes. Ensuite tu iras te préparer. "

La victime continue de s'enfouir dans son chagrin. Allez savoir si elle a entendu ses dernières volontés. Une porte claque fortement couvrant les pleurs asphyxiés de la jeune prisonnière. Ses cheveux recouvrent son visage. Elle se berce toute seule dans son chagrin désespéré.

" Pourquoi ? Pourquoi lui ? "

Son coeur se lâche. Ses flots aussi. Incappable de se retenir, elle laisse retentir sa voix étouffée de larme contre les murs, espérant en vain que quelqu'un l'entende. Mais non. Rien à l'horizon pour la consoler ni même la sauver. Pas même la vie qui l'entoure dans l'ombre.



+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
Nevermore
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 329
Age : 26
Localisation : IDF (92)
Humeur : Lunatique. Très lunatique.
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Lun 28 Juil - 23:38

Ouais ! Ouaais ! On y est presque !
Le fait de relire de nouveau ce passage, j'me sens encore plus frustrée de ne toujours pas connaitre la suite ! ><
Quel suspens !! Nom de dieu, mais qu'est ce qu'il se passe ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Black-P0ison-Bl0od.skyblog.com
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Mar 29 Juil - 0:33

D'accord d'accord Mo' ! Aller pour te faire plaisir, voici la scène suivante. C'est bien parce que j'ai pas envie que tu me fasses un piquet de grève à toute seule devant la fic ! Laughing



Scène -13

Tom, avachi sur le canapé, un paquet de chips espérant en vain se dérober de ses doigts gourmands, zappe de chaîne en chaîne pour tuer le temps.

" AAAAAAAAHHHHHHH ... Toujours aucune piste sur la disparition de la jeune Li ... mission spéciale Halloween consacrée au top 100 des meilleurs clips d'ho...
- Merde ! "

Tom se frappe le front, coulant dans le fond du sofa. Il a complètement oublié. Son meilleur ami Andreas les avait invités à une soirée pour fêter Halloween à leur manière. Alcool, musique, filles, chips, filles, délires, jeux stupides, filles... Une soirée plus ou moins ordinaire, mais Tom apprécie ce genre d'ambiance. Apprécier au point d'omettre de passer le message à son frère. Acte manqué dirait on en psychologie. On le met dans le même panier que le fameux lapsus révélateur. Alors Tom ? On voulait garder la charmante compagnie pour soi ? Le jeune homme attrape en un sursaut le portable du fond de sa poche, choisit de ses doigts habiles le numéro de Bill dans le répertoire, porte le téléphone à l'oreille et attend. Une première tonalité... Une deuxième... Toujours rien. Tom abandonne au bout de quatre sonneries.

" Tu fais chier Bill ! "

D'une touche bis, il cède à une seconde tentative. Il daigne se lever histoire de faire ses cent pas d'impatience. Deuxième tonalité... Soudain, ses yeux s'extirpent de son début de mauvaise humeur en un froncement de sourcil intrigué, une oreille tendue vers le vide.

" Rho putain ! Il abuse ! souffle-t-il en raccrochant nerveusement. "

Il remet son portable bien au chaud dans sa poche et se dirige à pas déterminés vers la cuisine. A peine la porte franchie, son regard se fige sur le plan de travail, près de la gazinière.

" Mais quel blaireau ! "

Il s'avance et saisit le portable pourtant laissé en évidence.

" Je suis majeur ! Je suis responsable ! Gna gna gna gna gna... ! Mon cul oui ! "

Des frères à mettre dans le même panier, semblerait il. N'avait il pas oublié de transmettre l'invitation à son frère ? Tom soulève le clapet du téléphone.

" Oh ben mince ! Deux appels en absence ! Je me demande qui ça peut bien être ! annonce-t-il en toute ironie agacée. "

Il prend soin d'effacer son nom du registre d'appel.

" Pauvre con ! "

Il garde le téléphone en main, sort de la cuisine et monte à l'étage en un éclair. Il entre dans l'une des chambres. On reconnaît celle de Bill aux vétements et autres accessoires abandonnés sur le lit. Il se jette sur l'ordinateur portable posé sur le bureau, posant le téléphone de son frère sur sa droite.

" Alors... "

Il ouvre une page messenger et fouille l'historique des conversations. Une fois avoir trouvé ce qu'il cherchait, il reprend le portable, se sauve dans sa chambre en quatrième vitesse, attrape son sac au vol et repart dévaler les escaliers. Le téléphone de Bill se met alors à vibrer. Un message. Tom découvre la correspondance.

Je serai en retard.
J'ai eu quelques soucis. Excuse moi.
Je fais au plus vite.


Roxie


Tom referme le téléphone et le glisse dans une poche différente du sien. Elle va être en retard. Bon point pour lui. Peut être aura-t-il le temps d'entrevoir son frère pour lui rendre son portable et lui faire part de la soirée d'Andreas. Enfin... Il espère...
Pas de temps à perdre !




+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Ven 1 Aoû - 23:14

Scène -12


Un peu d'air, voulez-vous bien ? Ah ! Que cela fait du bien ! L'air est frais et vivifiant, ni trop sec, ni trop humide. Le soleil joue à cache-cache, pointant de temps à autre le bout de ses rayons taquins. Une belle journée d'automne. Où allons-nous à présent ? Que diriez-vous d'un petit tour dans le parc municipal ? Un petit coin de nature dans cette jungle urbaine n'a jamais fait de mal à personne ! Suivons ces rues parsemées d'êtres humains. Des hommes et femmes d'affaires pressés par le temps, des adolescentes à l'allure de jeunes roses, des enfants déguisés en pleine séance de porte à porte, de jeunes skaters défiant le code de la route. Une journée d'automne, tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Nous voici au parc. Une place sans trace de macadam aux tons vert et hors, quelques tapis de gazon deci-delà, une aire de jeu déserté à l'autre bout, une fontaine centrale, des bancs de part et d'autre bordés de buissons et d'arbres qui se denudent peu à peu selon les exigences de la saison. C'est vert, c'est rouge, c'est orangé. Mélange malin de chlorophylle et de feu peint dans la réalité de la ville. Mais qui voyons nous, adossé à ce grand chène ? Il écarte sa manche, les yeux rivés sur sa montre. 15h18... Il semble nerveux. Nerveux ? Quel euphémisme ! Bill est bien plus que nerveux ! Il regarde à droite, à gauche, soupire les yeux aux sol. Elle est en retard. Ou peut être s'est elle désistée sans le prévenir. Bill est bien plus que nerveux. Il est d'une anxiété sans limite. Il se décolle alors du tronc, fait quelques pas en avant, joue du bout du pied avec un malheureux caillou solitaire. Bill est d'un naturel impatient. Mais lorsque l'angoisse s'emmêle... Non vaut mieux ne pas en parler. Ce n'est pas le moment. Alors il tente de passer sa nervosité sur le petit bout de roche à sa merci, un lui donnant des coups, tentant de l'enterrer de tout son poids. Puis son instinct lui dicte de prendre ce nouvel anti-stress pour un ballon. Il prend un peu d'élan et concentre sa force dans sa jambe gauche lors de son tir. Le pauvre caillou décolle à plus de deux mètres au dessus de sa tête et , par un hasard inespéré, choisit une poubelle comme piste d'atterrissage. Bill dresse des sourcils impressionnés par sa performance.

" Joli coup ! "

Il se retourne vers cette voix fluide, légèrement rauque. Il se fige, les yeux écarquillés mis en valeurs par ses paumettes rosacées. Il laisse alors ses coins de lèvres dessiner un sourire timide et emu.

" Ouais ! répond il. C'est ce que j'étais en train de me dire. "

Il s'avance à pas lent vers la personne. Une jeune fille de taille moyenne qui lui arrive à la hauteur des yeux, la peau clair parsemée de tâches de rousseur qui soulignent délicatement ses yeux d'aigue marine qu'elle avait décorés dans les tons lila. Des cheveux bruns, ondulés à la pointe, lachés sur ses épaules, illuminés par quelques mèches bleu électrique. Elle se tient là devant lui, menue comme une sauterelle, dans son long manteau de daim beige aux contours de fourrure synthétique. Son visage exprime la stupeur.

" Mais... Mais tu es... hésite-t-elle n'arrivant pas à prononcer ces mots que sa tête avait déjà choisi. Tu... tu es...
- Oui, répond Bill intimidé. "

Evidemment que c'est lui ! Rares sont les personnes qui ne le connaissent pas ! Tout le monde en Europe a déjà entendu parler de Bill Kaulitz, leader du groupe phénomène Tokio Hotel ! Le jeune homme, en une grande inspiration, s'éclaircit la voix et prend son courage à deux mains.

" Tu es Roxie ?
- Oui, répond elle sur un ton ambigu. "

Elle se mord les lèvres d'un air embarrassé puis baisse la tête en un rie nerveux.

" Excuse moi. Je ne m'attendais pas à... à ce que ce soit... toi. Enfin si... toi ! Mais pas... toi ! C'est bête ce que...
- T'inquiète, sourit sagement Bill. J'ai compris.
- Non parce que... en vérité, je... je suis... comment dire... enfin... Je suis pas une grande fan... Au contraire !
- Ah oui ? interroge-t-il d'un sourcil dressé. "

Quelques secondes plongées dans un silence confus, les deux adolescents parviennent à le briser d'un rire commun. Il est vrai que la vie parfois nous joue des tours. Ils échangent un long regard. Un regard d'éternité pour Bill. Vous l'auriez tous compris : cette Roxie ne le laisse pas indifférent. Et cela bien avant ce jour. Ce jour qu'il attendait depuis plus d'un mois.


+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Mar 5 Aoû - 21:35

Scène -18


En ce jour peu ordinaire, les frères Kaulitz avaient eu le droit à un peu de répit. Les autres membres du groupe aussi d'ailleurs. Bill se lève péniblement en grand paresseux qu'il est, daigne ouvrir un œil qui tente de se focaliser sur le rouge informe de son radio réveil. Il est… il est 12 : 39.

" Oh non, grogne-t-il en se recouvrant de sa couette. "

Il enfouit son visage dans son oreiller qu'il serre tendrement comme une peluche. Il préfère rester à somnoler ainsi quelques minutes ou quelques demies heures plutôt. Oui ! Une petite heure à paresser lui fera le plus grand bien. Il n'en a pas souvent l'occasion avec son métier de Rockstar. Mais heureusement il a tout de même eu congé pour son anniversaire. Et pas n'importe lequel ! 18 ans aujourd'hui ! La majorité ? Et qu'est-ce qu'il en fait de ce jour exceptionnel ? Il reste au lit ! Ces jeunes… Remarque il faut bien le comprendre. Et puis la fête n'est prévu que pour la soirée.

Quelques heures plus tard, le voici assis à son bureau, un simple T-shirt couvrant à peine son boxer, devant son PC portable. Non mais vraiment, ces jeunes… Sans commentaire. Il pianote sur le clavier avec une rapidité folle en pleine session de chat. Il fait une dernière mise au point pour la soirée avec leurs invités. Soudain une fenêtre vient brouiller les quelques conversations simultanées de son écran.

Voulez vous accepter °RoXie° dans vos contacts ?

°RoXie° ? Il n'avait pas donné son adresse récemment pourtant ! Bizarre ! Bill clique malgré tout, par curiosité, pour accepter l'invitation. Quelques minutes passent où il reprend ses diverses conversation sans que rien ne vienne le troubler. Soudain une nouvelle fenêtre s'affiche avec ce mystérieux pseudonyme.

°RoXie° : ah ! ca y est je t'ai enfin ajouté ma Stella !

Bill dresse un sourcil surpris alors que le second se fonce de vexation. Il commence alors à pianoter sa réponse puis l'envoie.

K-lyps0 : Ah non ! C'est pas Stella !

La réponse met quelques secondes à apparaître.

°RoXie° : ah bon ? Shocked
K-lyps0 : A moins que je sois soudainement devenu une fille.
°RoXie° : ah ben excuse moi ! Embarassed J'ai du me tromper en recopiant l'adresse.
K-lyps0 : C'est pas grave.


Puis il referme la fenêtre et revient à ses intérêt premiers. Il naît cependant en lui une sensation bizarre. Aller savoir comment ce ou cette RoXie avait pu bien confondre son adresse avec une autre ? Un o majuscule au lieu du zéro peut-être ? Ou alors serait le tiret confondu par une frappe hasardeuse avec le trait de soulignement ? Bill n'aime pas ce genre de situations. Son adresse il ne la donne pas à n'importe qui ! Et pour sûr ! Si son adresse venait à sortir de son cercle très fermé d'amis proches, qui sait l'horreur que ça deviendrait ! Les fans le harcèleraient ! Ah non ! Pas ça ! Surtout pas ! Bill s'affole alors doucement lorsque la fameuse fenêtre vient à réapparaître. Il fait un bond sur sa chaise, la main portée au cœur. Il prend le temps de calmer sa respiration qui s'emballait avant de se rapprocher de l'écran.

°RoXie° : sinon ca va ?

Surpris, il hésite à lui répondre. Et puis après tout, s'il ne lui divulgue pas sa véritable identité, que risque-t-il à faire connaissance avec une nouvelle tête ? Bill est tenté mais reste malgré tout sur la défensive. Il finit par se décider à lui répondre.


K-lyps0 : Oui ! Plutôt bien ! Et toi ?
°RoXie° : moi ca pourrai aller mieux…


Bill penche la tête de coté. Il commence à se faire prendre dans les filets de la conversation.

K-lyps0 : Ah oui ? Qu'est-ce qui en va pas ?

Et de fil en l'aiguille, il s'attarde sur cette nouvelle connaissance, tissant peu à peu des liens qui le condamne à succomber à un charme virtuel. Bill se souviendra toujours de ses dix-huit ans. Pas de la soirée qui a suivi, ni même du symbole que ce chiffre représente. Bill se souviendra toujours de ce jour où ils se sont parlés pour la première fois.


+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Sam 9 Aoû - 14:43

Scène -11

Voyons comment s'en sort notre Tom. Et bien il court ! Il ne veut surtout pas le rater. Une image de doigts croisés se profile dans sa tête. Sa course nous fait office de déjà-vu entre ces hommes d'affaires, ces skaters, ces petits fantômes et sorcières. Tom ne s'y intéresse pas. Il a autre chose à faire que de s'y attarder. Peu importe s'il doit bousculer tout ce beau petit monde sur son passage. Le temps est trop précieux pour le gâcher en politesse. Enfin dans sa situation. Il poursuit sa course en longue foulée, une course à en perdre haleine. Puis il s'arrête brusquement.

" Rho putain ! C'est pas le moment ! "

Il sort le portable de sa poche et décroche tout en reprenant sa route d'un rythme militaire.

" Allô ? répond il d'un ton légèrement agressif.
- Tom ? interroge un voix qui lui est familière. Mais… ! Mais qu'est-ce que tu fais avec le portable de Bill ?
- Ce con l'a oublié à la maison ! J'suis en route pour le lui ramener !
- Ah ! Il est à son rendez-vous ?
- Ouais ! J'ai cherché à l'appeler tout à l'heure pour lui dire pour ce soir. J'avais complètement oublié de lui parler de ton invitation !
- Et ben ! Entre celui qui oublie de passer le message à son frère et l'autre qui oublie son portable, vous faites vraiment une belle paire de têtes de piaffes !
- Ouais, ouais, grimace Tom. Fous toi de ma gueule !
- Nan ! Mais ca va c'est cool ! J'espère que ça va bien se passer pour lui avec sa Roxie !
- Toi aussi il t'as bassiné avec ?
- Oh que oui ! soupire Andreas. "

Tom ne peut s'empêcher de rire. Du Bill craché.

" Bon ! On se dit 19 heures chez moi !
- Ok ça marche !
- T'oublie pas de le dire à Bill !
- Ouais ben si tu me tenais pas la jambe je serais déjà en train de lui dire ! plaisante notre dreadu.
- Ok je te laisse ! Vas y cours Forest !
- Non mais c'est fini oui ? "

Son interlocuteur se met à rire à gorge déployée.

" Bon aller à ce soir mon grand ! reprend Tom.
- Ouais à plus tard ! "

Il raccroche en un clin d'œil et range rapidement le portable dans sa poche, avant de reprendre sa course. En moins de cinq minutes, le voilà au parc. Il balaye le terrain d'un rapide coup d'œil.

" Et merde ! "

Trop tard. Bill est déjà en charmante compagnie. Charmante ! C'est le mot ! Tom se faufile derrière la rangée de buisson à sa gauche pour ne pas être repéré. Comment faire maintenant ? Il ne veut pas le déranger. Il risquerait de s'attirer les foudres de son frère s'il venait à troubler leur tête à tête, même si son intervention était justifiée. Les deux jeunes gens se déplacent en direction d'une des sorties. Tom devrait il les suivre ? Il hésite, les suivant du regard jusqu'à ce qu'ils disparaissent de son champ de vision. Il se décide à sortir de sa cachette une fois la voie libre. Il traverse la largeur du parc, emprunte le même chemin, se baissant au niveau de la barrière de buisson, la tête penchée coté rue. Ils l'ont devancé d'une cinquantaine de mètres. Tom délaisse sa filature pour une démarche plus naturel, gardant un œil sur le couple. Près d'une centaine de mètres plus tard, les deux adolescents entrent dans un pub. Tom accélère le pas pour s'arrêter peu avant la porte. Il surveille leurs mouvements à travers la vitre et attends qu'ils prennent place à une table pour faire son entrée. Heureusement pour lui, Bill lui fait dos. Il se précipite alors vers le comptoir.

" S'il vous plaît ! "

Le barman se retourne, une expression un tantinet grincheuse ou endormie, Tom ne saurait dire. L'homme dresse un sourcil tout en essuyant son verre.

" Vous pourriez donner ceci au jeune homme assis là-bas ? demande-t-il en posant le portable sur le comptoir pour ensuite désigner le dos de son frère.
- Oui bien sûr.
- Vous pourriez aussi lui dire qu'il doit être chez Andreas pour 19 heures ?
- Entendu ! Je ferais passer le message.
- Je vous remercie. "

Puis il repart aussi vite qu'il est entré, croisant les doigts pour que le barman n'oublie pas de faire la commission. De toute manière, il a fait ce qu'il avait à faire. Rien de plus ! Rien de moins ! Notre Tom s'en retourne alors chez lui, les mains dans les poches, sifflotant comme un rossignol sans s'accrocher au moindre détail qui l'entoure. Et pourtant… Une Une affiché sur un kiosque à journaux pourrait bien attirer notre attention. Approchez-vous ! Ce visage ne vous rappelle-t-il pas quelqu'un ?




+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Lun 13 Oct - 18:46

Scène -10

" On vient de rentrer de la tournée française. "

Bill a cette fâcheuse manie de virer au moulin à paroles lorsqu'il est nerveux. Il parle ! Il parle ! Il parle ! Il parle de tout et de rien. Peu importe si son interlocuteur ne s'intéresse pas à ses dires. Il considère qu'il vaut mieux combler un silence qui mettrait tout le monde mal à l'aise plutôt que de rester muet comme une carpe.

" Alors on a le droit à deux semaines de repos chacun chez soi. Alors tu penses ! Quand tu m'as proposé de...
- Dis voir ! coupe la jeune fille en penchant la tête sur sa droite, le regard perdu vers l'entrée du pub. C'est pas ton frère là-bas ?
- Mon frère ? s'étonne-t-il avec des yeux ronds comme deux balles de golf. "

Il se retourne. Tout ce dont il peut être témoin n'est que le banal balancement d'une porte qui vient d'être franchie. Il revient vers Roxie tout en se raclant la gorge.

" Bref... Et sinon ? Avec tes parents ça s'arrange ?
- Ah ! Euh... Oui ! Mes parents ! hésite-t-elle, rangeant une de ses mèches derrière l'oreille. Mes parents... Ben... De pire en pire, écoute. Ils m'ont consignée dans ma chambre, fermée à double tour !
- Sérieux ? Mais comment t'as pu... ?
- Je me suis enfuie par la fenêtre pour venir te voir, répond elle en un sourire timide. Donc voilà ! C'est pour ça que je t'ai envoyé un message pour te dire que je serais en retard.
- Un message ? interroge Bill, le piercing dressé. Quel message ? J'n'ai rien reçu ! "

Par reflex, il fouille chacune des poches de son jeans. Rien. Il s'en tourne vers son blouson et fait de même. Rien !

" Oh merde ! J'ai oublié mon portable ! "

Roxie glousse gentiment à la réaction du jeune homme qui se met à paniquer. Il parcourt à nouveau toutes ses poches. Soudain une main pose l'objet de sa quête sur la table. Surpris, les yeux de Bill restent figés sur son téléphone.

" Qu'est-ce qu'il vous faut ? "

Le jeune brun lève alors la tête vers le serveur, pris de cours.

" Ah ! euh…
- Un rallongé pour moi, intervient l'adolescente en un sourire.
- Et pour vous ?
- Un coca s'il vous plaît. "

Le serveur s'éloigne. Bill comprend alors que Roxie n'avait pas eu d'hallucination. Son frère était bel et bien passé par là, et c'est sûrement lui qui avait déposé le portable. Tom ne cessera jamais de veiller sur lui.

Le serveur revient avec les consommations, sans troubler nos deux internautes dans leur conversation. Il rient, échangent de longs regards subjectifs, sourient timidement, et cela pendant une paire d'heures. La jeune fille regarde alors sa montre.

" Oh merde ! Faut que je rentre ! "

Elle se lève subitement en rassemblant ses affaires.

" Le repas est à 18 heures chez moi ! Si je n'suis pas dans ma chambre quand ils vont monter m'ouvrir, je vais me faire tuer !
- Laisse moi te raccompagner ! propose Bill en se levant et rangeant sa chaise.
- Non ! Non ! Non ! Ca ira ! répond elle dans la panique tout en s'éloignant de la table. De… De toute manière, j'y vais en bus !
- Alors laisse moi au moins t'amener à ton arrêt ! "

Elle s'arrête au niveau de la porte et lui adresse un sourire. Bill reflète sa réponse sur son visage avec un sourire éblouissant et enfile son blouson sans omettre de laisser l'argent nécessaire pour régler la note.



+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
¤P'tite Milou¤
Juge Plume
Juge Plume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 102
Age : 24
Localisation : Nice (06)
Humeur : Calmement exitée
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Dim 12 Avr - 8:53

Suite suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°Yul'Dwin°
Reine des Plumes
Reine des Plumes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 34
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Dim 12 Avr - 13:09

Oh! Ma Milou qui me redemande une suite ! Tu la connais pas déjà ? Razz En tout cas ça me fait plaisir. Ca mérite un nouveau chapitre... enfin une nouvelle scène.


Scène -9

Nos deux jeunes gens déambulent dans la rue, en silence, le pas de Roxie plutôt hâtif. La tête basse, elle laisse retomber ses cheveux sur son visage. Etrange attitude, vous ne trouvez pas ? Bill la dévisage. Il lit de la crainte dans ses yeux. Il vient à poser une main réconfortante sur son épaule.

" Ne t'inquiète pas. Tu arriveras à temps. Ne stresse pas."

La jeune fille lui répond en un soupir étouffé d'angoisse. Ils continuent leur marche, passent devant le kiosque à journaux, croisent une marée humaine enfin délivrée de leur corvée quotidienne.

" Lilly ? "

Une femme qu'ils venaient de croiser s'arrête net.

" Lilly ? C'est… "

Elle avance vers nos deux jeunes gens, puis saisit Roxie à l'épaule qui se retourne instantanément. La surprise se lit alors dans les yeux de la femme, une surprise qui se noie dans l'émotion. Elle fond dans les bras de Roxie qui semble prise de cours.

" Lilly ! Je suis si heureuse ! Si tu savais le…
- Excusez-moi Madame ! repousse-t-elle poliment la dame qui pleurait dans ses bras. Vous devez faire erreur !
- Lilly ! Tu… Tu ne reconnais pas ta propre mère ?
- Je suis navrée Madame ! Vous devez confondre avec quelqu'un d'autre. Je m'appelle Roxie ! Pas Lilly ! "

La femme se redresse, s'essuyant le coin de l'œil. Bill laisse son regard se perdre sur la Une qui affiche l'avis de recherche de la jeune Lilly Bauer. Jusqu'à présent, il en avait entendu parler à la radio, dans les journaux, sans pour autant s'intéresser à cette affaire. Mais un détail le frappe alors. La photo ! Une jeune fille aux traits similaires à ceux de Roxie mis en valeurs par un blond
vénitien. La ressemblance en est intrigante. Ses yeux vont se perdre à nouveau sur sa compagne.

" Vous… Vous lui ressemblez tant !
- Vous parlez de la jeune disparue ?
- Oui, répond la femme en reniflant son sanglot.
- Ne perdez pas espoir Madame ! rassure Roxie une main sur son épaule. "

Puis d'un regard insistant qui ne veut pas décrocher, elle s'éloigne de la mère de la disparue, Bill à ses cotés. Dix minutes plus tard, il arrivent au fameux arrêt de bus. Le jeune homme a le cœur serré d'un goût amer. Il vient de passer une après midi mémorable. En plus d'être d'une simplicité rare chez les filles de son âge, elle est modeste, réfléchie, fragile… magnifique. Vraiment tout pour le faire frissonner. Et maintenant, voilà qu'il doit s'en séparer. Tout ce dont il espère, c'est de la revoir au plus vite.

" Bon ben voilà, annonce-t-il tête baissé se balançant d'avant en
arrière.
- Oui… C'est… c'est l'heure de se dire au revoir, répond elle d'un sourire mélancolique. Mon… mon bus ne devrait pas tarder.
- Tu veux que j'attende avec toi ?
-Euh ! Non ! Non ! panique-t-elle subitement. Ca ira !
- T'es sûre ?
- Oui ! Oui ! Ca ira j'te dis ! "

Bill s'inquiète alors de la soudaine attitude de Roxie. Le regard de la jeune fille se fige dans le vague, de la crainte dansant dans des larmes naissantes.

" Roxie ! Est-ce que… "

Bill s'effondre au sol sous les yeux de la jeune fille. Un jeune homme, qui se trouvait dans son dos, sourit à l'adolescente d'un air machiavélique. Roxie laisse alors ses yeux s'attarder sur la matraque que le malfaiteur tient en main, avant de caresser le visage du chanteur du bout des pupilles.


+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nomduneplume.forumsactifs.net
¤P'tite Milou¤
Juge Plume
Juge Plume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 102
Age : 24
Localisation : Nice (06)
Humeur : Calmement exitée
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   Ven 17 Avr - 18:30

si si je l'ai déjà lue, mais vaut mieux deux fois qu'une! et puis je l'aime tellement, celle-là !
Passage auquel ça devient interressant, on y est vraiment presque là!
Continuuue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ TOKIO HOTEL ] Naïveté Fatale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nom d'une Plume ! :: La Plume Musicale :: Fictions en cours-
Sauter vers: