Nom d'une Plume !

Le forum où vos mots n'attendent qu'à être lus...
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle Le Chevalier D'Aesgoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ozak
Plume débutante
Plume débutante


Masculin
Nombre de messages : 2
Age : 17
Localisation : Castilla Leon
Date d'inscription : 06/04/2013

MessageSujet: Nouvelle Le Chevalier D'Aesgoth   Sam 6 Avr - 23:49

Bonjours à tous !

Je vous présente ma première nouvelle:










Le Chevalier D'Aesgoth


Arpen se tenait assit sur une petite chaise en bois, sur la grande tour qui surplombait la vallée et le gouffre. Cela faisait maintenant vingt ans qu’il surveillait le domaine du royaume.

Munis d’un heaume de fer, d’une épaisse cote de maille, et d’un cor de bronze, il passait sa journée a surveiller forets et plaines. La tour de guet était accrochée aux chaînes montagneuses du Hessfa, le vent soufflait très fort et une forte pluie s’abattait sur la tour depuis trois jour, visibilité.

Le garde se leva brusquement, comme si il avait vu quelque chose, qui d’ailleurs semblait voler, et qui était énorme.
Cette créature se dirigeait droit sur lui, il dégaina son épée arma son bouclier et se mit en position.

Le monstre n’était plus vraiment très loin, ce qui l’effraya.
Ce fut lorsqu’elle poussa un cri tellement aigu que cela lui perça les tympans, cela lui rappela quelque chose et lorsque cette créature extirpa de sa bouche une quantité titanesque de flamme qu’Arpen comprit qu’il avait à faire à un Dragon, le choc fut terrible : lorsque les flammes jaillirent sur le garde, son bouclier ne tenu que quelques secondes avant qu’il n’explose. Lorsque le dragon revint, il lui lança son épée en argent cela ne lui fit perdre que des écailles. Arpen paniquait, il n’y avait plus qu’une chose à faire, sonner l’alerte.
Malgré la douleur insoutenable, le chevalier prit son cor d’ébène, puis, après une profonde inspiration, souffla de toutes ses forces trois fois.
Trois puissantes impulsions qui déchirèrent le vide brumeux et, qui se répercutèrent contre le flanc des montagnes.


Le Dragon était juste à quelques mètres de lui. Arpen le regarda terrifié et il entreprit de descendre rapidement de la tour afin d’échapper à une mort certaine. Mais avant qu’il n’ait pu faire quoi que ce soit, le monstre d’écailles lui assena un coup de sa patte massive et griffue.

La patte fendit l'air dans un sifflement perçant mais effleura de justesse la côte de mailles du chevalier. La seconde patte du Dragon l'attrapa et le plaqua contre le sol de pierre.
Le souffle court et à moitié inconscient, Arpen avait terriblement froid. Une peur terrible s'empara de lui et tout son courage disparu. Il sentait les griffes du dragon compresser peu à peu son armure.

Soudainement, le sol se mit à vibrer. De larges fissures apparurent progressivement et déchirèrent la pierre. Une formidable puissance émergea des entrailles de la terre et explosa entièrement la base de la tour où se juchait le dragon.

A une vitesse fulgurante un gigantesque colosse de pierre transperça chaque étage de la tour et éventra le dragon : celui-ci tomba par dessus la tour et vint se cracher sur le sol, Arpen courut voir ce qui se passait : le colosse déchiqueta le dragon de toute part et l'écrasa sur la tour qui fit tanguer l'immense structure faite de pierres, et de poutres. Le colosse fait principalement de pierre et de mousse mesurait environ la moitié de la tour ruinée.

Le colosse était un gardien ancestral, une sorte de divinité. Arpen n'en croyait pas ces yeux, il n'avait jamais vu une chose aussi grande. Le colosse le regarda et Arpen fut terrifié par son regard.

Finalement, il lui tendit son immense main. Arpen comprit qu'il devait y monter et, quand la tour commença à légèrement s'effondrer, le vieux soldat se trouva au centre de sa main.
La tour s'effondra dans l'immense gouffre de Asegoth, laissant le dragon disparaître petit a petit. Tout cela était terminé.
Maintenant il lui fallait au plus vite parler de tout ce qui c’était passé à la cour du roi.

Le colosse le déposa au centre d'une vallée non loin de la capitale, alors il se mit à marcher péniblement à cause de ses blessures.
Il s'écroula au milieu des feuilles mortes, dans une forêt de pins et de sapins, laissant le corps sans vie d'un des plus preux chevalier qui ait jamais foulé la terre d'Asegoth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elimys
Plume débutante
Plume débutante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 17
Localisation : Devant mon ordi, entre tous mes écrits ...
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Nouvelle Le Chevalier D'Aesgoth   Mar 16 Avr - 14:17

Bravo !
A ce que je vois, tu aimes bien les histoires un peu fantastiques ... J'aime aussi. Le description est bien faite, et n'est pas lassante. Tu t'en es très bien sortit à mon goût, mais j'aurai bien voulu un truc un peu plus long, étant une grande fan des choses qui s'éternisent ainsi que des romans trilogiques tel Hunger Games (je pouvais pas m'empêcher de le citer, désolé)
Quoi qu'il en soit, ton histoire m'a hypnotisé ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elimys.skyrock.com/
 
Nouvelle Le Chevalier D'Aesgoth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveaux impériaux !
» Martin George R.R. - Le chevalier errant (suivi de l'épée lige)
» STAR WARS - KNIGHT ERRANT - CHEVALIER ERRANT
» Chevalier orientale
» nouvelle position amoureuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nom d'une Plume ! :: La Plume Inventive :: Nouvelles-
Sauter vers: